Petit Carré

(Jonas/M.Godinat)

Selon l’angle où l’on te regarde, petit carré
Ca ne tourne pas rond, quant à tes racines
On t’associe toujours à la zone alpine
C’est marrant j’y ai jamais vu de cacaoyers
Petit carré, quelles sont tes origines?
Raconte moi ton arrivée jusqu’ici
Serait-ce une cale de bateau qui te turlupine?
Une histoire cachée tout au fond des abîmes
L’Atlantique se souvient peut-être
D’une époque où l’ébène s’obtient pour des indiennes
En fait tissus helvétiques, de belle fabrique
Puis l’ébène se troquait contre la graine magique
Désolé si je croque dans les tabous
Mais le monde est à bout depuis le temps qu’on l’escroque
Par vanité, petit carré
Tu es métisse, enfant d’un crime contre l’humanité

Petit carré à l’arrière goût
Triangulaire qui r’monte après coup
Une équation qui ne tourne pas rond
Petit carré tu pourrais demander pardon

J’aurais pu m’en tenir au premier couplet
Quand le lait et le cacao s’accouplaient
Pour la première fois, mais l’histoire se répète
Autre contexte, dans un autre endroit
Cette fois, on reste en Afrique de l’Ouest
La course au fric ne lâche pas plus de leste
On a varié les pratiques, et quant aux lois
Une éthique d’apparence, vu qu’l’humain a des droits
Au port, les entreprises amassent les graines
Y a un prix fixé, et des intermédiaires
Alors ça débite les enchères, et au début de la chaîne
Vu à combien ça achète, on se débrouille à peine
Et ces enfants dont on fait trafic
Fausses promesses aux parents des pays limitrophes
Les planteurs payés si peu, qui ne s’en tirent pas
Se payent un brin d’espoir dans ces paires de petits bras

Petit carré, remède à la déprime dit-on
Y a comme une fausse note cachée dans les demi tons
Dans les milliers de tonnes, derrière les milliards
Des mômes privés d’avenirs, petit carré corbillard
Ne venez pas me dire, que l’on fait ce qu’on peut
Mesdames messieurs les pilleurs, pour qui l’humain compte peu
Des chiffres et des êtres, consomme, le but du jeu
Que le compte soit bon, qu’on amasse des sommes
Je viens du pays ou naissent les
Gens riches et polis, mais dont le cœur a caillé
Une démocratie qui barrit, qu’a le beau rôle
Qui se dit neutre, c’est presque trop drôle
Mais c’est pas le cas, encore des efforts à faire
Deux, trois étranges affaires à sortir du caca-o
Au goût triangulaire
A l’arrière goût amer, dont on a rien à carrer, petit carré

Informations de la Déclaration de Berne:
https://www.ladb.ch/themes-et-contexte/consommation/chocolat/

Reportages:
-La face cachée du chocolat (enfant esclave). Miki Mistrati (2010) Arte
https://www.youtube.com/watch?v=VtyrYG3BISw
– Merci pour le chocolat. Marianne Kägi (2009)RTS, A bon entendeur:
http://www.rts.ch/play/tv/a-bon-entendeur/video/merci-pour-le-chocolat?id=861358

Littérature:
-La suisse et l’esclavage des noirs. Bouda Etemad, Thomas David, Janick Marina Schaufelbuehl (2005) Editions Antipodes.